animaux

Assister à la traversée du fleuve Mara

C’est l’un des spectacles les plus insolites et les plus fascinants de la planète. Chaque année, au Kenya, au mois de septembre, des millions de gnous, zèbres et gazelles de Thomson arrivent sur les rives du fleuve Mara, bien décidés à le franchir. Ils ont parcouru des centaines de kilomètres à travers le Serengeti et le franchissement du fleuve est une étape indispensable à leur survie. Derrière eux, les terres sont asséchées ; ils n’ont d’autre choix que de suivre les pluies qui leur procureront de l’herbe fraîche.
Mais cette traversée n’est pas de tout repos. Arrivés au fleuve Mara, ils doivent en effet affronter des adversaires redoutables : les crocodiles. Tapis dans les eaux, les crocodiles du Nil sont à l’affût. Ils ont survécu en se nourrissant de poissons-chats et n’ont pas mangé de viande rouge pendant des mois ; autant dire qu’ils sont affamés et bien déterminés à se repaître de chair fraîche ! Avertis par les vibrations caractéristiques de l’approche des troupeaux, ils guettent avec impatience la traversée.
Les zèbres se lancent les premiers. Menée par un puissant étalon, chaque famille d’animaux traverse sans encombres. Les crocodiles, prudents, ne s’attaquent qu’aux animaux isolés. Les gnous, cependant, le sont bien moins : ils se tuent eux-mêmes. Ils sont si nombreux à traverser à la fois qu’ils se bousculent et se piétinent, au point que beaucoup se noient ! Lors de la saison sèche, les vautours qui nichent à proximité s’assurent que leurs oisillons puissent profiter de cette manne alimentaire. Viennent ensuite les chétives gazelles qui semblent pourtant se jouer des crocodiles. Elles plongent dans les eaux tourbillonnantes, au beau milieu des escadrons de reptiles. Ces derniers ne sont pas les seuls sur la brèche : les lions, milans-noirs et hyènes se repaissent également des bêtes qui échouent dans la traversée. De nombreux animaux parviennent cependant à rejoindre la rive opposée et le cycle annuel se reproduit, année après année. Un voyage certes périlleux mais vital pour leur survie. La traversée du fleuve Mara constitue indubitablement l’une des migrations les plus fabuleuses et spectaculaires au monde.

Categories: tous, Voyage insolite Afrique