voyage-insolite-ile-de-re

Découvrir Ars-en-Ré

Ars-en-Ré est un l’un des plus beaux villages de France, un ancien port de sel qui règne sur les marais du bout de l’île de Ré. Faudrait-il « presqu’île » depuis la construction du pont ? Il reste qu’Ars-en-Ré vous emmène dans un charme tranquille forgé par le temps et par le vent. Encore aujourd’hui, une soixantaine de sauniers exploite les marais salants du Fier d’Ars. Ils sauvegardent ainsi une tradition vieille de dix siècles et fait non négligeable, produisent un tiers du sel de Ré. Tourné vers l’océan, Ars a conservé son port ou, aux 17ème et 18ème siècles, de lourds navires venaient charger la précieuse denrée avant de retourner vers la Hollande ou la Scandinavie. Mais, s’il reste lié au commerce du sel, le village s’est converti ces dernières décennies en lieu de résidence secondaire. Bon nombre de personnalités politiques ou artistiques de la capitale en apprécient le charme et la tranquillité: des murets de pierre cachent les discrètes maisons aux volets verts ou ils peuvent vivre loin de l’agitation du continent. Un les retrouve parfois au caté du Commerce, le traditionnel rendez-vous du port, ou sur le sentier des marais qui débute aux portes du village. Dans cet univers aquatique transformé en réserve d’oiseaux, ils peuvent observer, les soirs d’hiver, les fines silhouettes de bernaches cravants glissant silencieusement entre les herbes, sur une eau rougie par le ciel. Moments magiques qui se répètent au fil des saisons, au gré des différentes espèces qui se posent sur ces eaux paisibles.

voyage insolite

Annoncée par son clocher effilé, l’église Saint-Étienne est le Cœur du bourg. Ses curiosités architecturales rappellent la grande époque d’Ars. Ouvert par un portail voussuré à demi enterré dans le sol, le sanctuaire mi-roman, mi-gothique émeut par son intérieur d’une lumineuse blancheur ou subsistent deux chefs-d’oeuvre du XVIIe siècle, une impressionnante table de communion qui barre la largeur des trois nets et une chaire en bois sculpté. Autour dela place de |’église qui s’anime hors saison d’un marché – en été, il se tient sur le port se croisent d’étroites ruelles bordées de roses trémières, comme dans la plupart des villages de l’île. Ces ruelles sont si étroites qu’il fallut entailler les murs qui les bordent au 17ème siècle pour taire passer les attelages transportant le sel: on voit encore les encoches. À l’exception de la maison du sénéchal, portant échauguettes et décor Renaissance, les maisons se font discrètes avec leurs jardinets clos et leurs volets de bois qui claquent au vent. Partout, le blanc domine, à l’image des peintures du 19e siècle gui représentent les villages d’Orient.

voyage insolite ars en re

De même que le reste de l’île de Ré, Ars ne vit plus en autarcie comme ce fut le cas jusqu’au début du 20ème siècle. Le village regarde à la fois vers l’océan et vers cette mer intérieure baptisée Fier d’Àrs, vaste lagune ou s’étirent les marais. Même si les producteurs de sel et les agriculteurs produisant pineau, vin, fraises ou pommes de terre contribuent à perpétuer les traditions, le bourg doit aujourd’hui une grande part de son dynamisme au tourisme. Les promenades autour du village, à l’ombre des pins ou le long des vignobles, contribuent à en taire un point de départ idéal pour des randonnées sur l’île. Les régates d’aout sont l’occasion de joyeuses festivités autour de son port, ou les bateaux de plaisance côtoient encore quelques bateaux de pêche fournissant aux restaurants poissons et crustacés. La Blue Wind Cup rassemble de nombreux curieux autour des totinous, petits voiliers en bois construits sur le chantier naval d’Ars, tout comme le championnat du monde de cazavant, un autre bateau traditionnel à voile. Mi-août, les vacanciers apprécient également l’embrasement du clocher d’Ars, gui sert alors pour quelgues minutes de phare a l’île tout entière.

Categories: tous, voyage insolite Europe