canalmidi2

Détente en péniche

Imaginez la scène. Suivre un canal en péniche, apprivoiser la lenteur, s’en délecter, laisser couler le temps, palper les heures. Attendre et apprécier l’ombre des arbres parfois centenaires qui bordent les rives, profiter des petits ports pour s’échapper à vélo sur l’ancien chemin de halage. Le canal du Midi paresse entre la Garonne et l’étang de Thau, dévoilant des paysages variés, longeant des villages pittoresques, aux églises médiévales parfois fortifiées. Il traverse de belles villes où il fait bon flâner : Toulouse si vivante, Castelnaudary jadis port actif, Carcassonne et ses superbes remparts, Béziers enrichie par la vigne. Autour de Castelnaudary, les champs vallonnés déclinent les couleurs des céréales, des tournesols, des oliviers. Plus loin apparaissent les vignes, et le canal, parfois taillé dans les falaises, adopte un tracé plus capricieux. Avant de rejoindre la Méditerranée, i1 aura parcouru 240 kilomètres jalonnés de quelque 328 ouvrages d’art exceptionnels qui lui valent d’être classé au patrimoine mondial de l’Unesco (1996) : des écluses – celles de Fonséranes, véritable escalier d’eau de neuf « marches » qui corrige en 300 mètres un denivelé de 20 mètres, et d’Agde ronde, unique en son genre ; des ponts-canaux – celui de Répudre, le plus ancien du monde, et celui de Béziers (XIXe siècle), le plus important du parcours ; ou encore des épanchoirs (déversoirs), des ponts de pierre en dos d’âne, des tunnels – celui de Malpas, si difficile à creuser, dominé par l’oppidum gaulois d’Ensérune. Artère commerciale majeure jusqu’à l’arrivée du chemin de fer, le canal du Midi a permis l’essor économique de la région en ouvrant de nouveaux débouchés. Construit entre 1667 et 1681, il fut le plus grand chantier du temps de Louis XIV. Pierre-Paul Riquet, né à Béziers, en fut le talentueux ingénieur.

canalmidi canalmidi2 canalmidi3

Categories: voyage insolite Europe