ascension1

L’île de l’Ascension

Vous êtes à la recherche d’une île vierge, loin de la civilisation ? Une terre immaculée et sauvage ? Voilà l’île de l’Ascension. Partie intégrante de la crête médiane de l’Atlantique, cette île est en réalité une montagne : une montagne dont le sommet s’élève à 3 048 mètres au-dessus du fond de l’Atlantique… La crête médiane de l’Atlantique résulte en réalité d’une faille dans la croûte terrestre. En effet, lorsque les plaques de l’Afrique et de l’Europe se séparèrent de celles de l’Amérique du Nord et du Sud, la pression fut telle que la roche sous-jacente en fusion surgit à la surface de la mer. Ces affleurements rocheux autrefois arides devinrent au fil du temps des terres fertiles. L’île de l’Ascension constitue l’une des nombreuses îles de la crête médiane de l’Atlantique. Les débris pyroclastiques (à la fois ferromagnésiens et siliciques), les dômes et coulées de lave trachyte et ferromagnésienne, ainsi que les cônes de scorie témoignent de cette genèse violente. En dépit de ce paysage volcanique aride, l’île de l’Ascension regorge d’une faune et d’une flore des plus variées. La tortue de mer verte constitue l’un de ses visiteurs les plus atypiques. Ces reptiles dociles se nourrissent généralement le long du littoral brésilien, mais lors de la période de ponte, ils gagnent la mer et échouent sur les rivages de l’île de l’Ascension. Après leur épuisante traversée de l’océan Atlantique, les tortues se hissent enfin sur la plage pour y déposer leurs œufs. La manière dont elles parviennent à se repérer dans cet océan uniforme reste un mystère ; plusieurs hypothèses sont néanmoins émises sur les raisons de ce voyage.

L’Afrique et l’Amérique du Sud étaient autrefois plus rapprochées, mais au moment de leur séparation une chaîne volcanique a surgi entre les deux continents. Lorsqu’un volcan s’éteignait, les tortues transformaient ses plages en sites de ponte, se mettant ainsi à l’abri des prédateurs terrestres. Dépourvues de lave fraîche, ces îles finirent par disparaître l’une après l’autre dans les profondeurs, sous la force de l’érosion. Les tortues se regroupèrent donc sur l’île suivante, rallongeant ainsi chaque fois un peu plus la distance parcourue. Elles entreprennent aujourd’hui ce périlleux voyage jusqu’à l’île de l’Ascension. L’île de l’Ascension abrite en outre une stupéfiante variété d’oiseaux tels que le fou à pieds rouges, la sterne fuligineuse, le noddi brun, le phaéton à bec rouge, le martin triste et le serin de Sainte-Hélène. Des requins, thazards-bâtards et barracudas, sillonnent également les eaux au large de l’île.

ascension1 ascension2

Categories: Uncategorized