mousse

Un jardin de mousse à Kyoto

Même au coeur de villes très touristiques, il est possible de découvrir des destinations insolites. Tel est le cas à Kyoto, où l’on trouve un bien étrange temple hors des sentiers battus. Au printemps, lorsque les cerisiers sont en fleurs, et à l’automne, quand brunissent les feuillages, les touristes affluent dans les temples de Kyoto. Mais Saiho-ji, un temple zen recroquevillé dans un quartier tranquille de l’ouest de la ville, reste désert. Pour qui souhaite profiter véritablement du zen japonais, l’endroit est un vrai bonheur ! Kokedera, ou « jardin de mousse », fut autrefois un jardin zen traditionnel, aux rochers cerclés de cailloux blancs. Mais à l‘ère meiji (milieu du XIXe-début du XXe siècle), le monastère n’a plus eu les ressources suffisantes pour l’entretenir et ce sont plus de 120 différents types de mousses, récitant toute la gamme des verts, qui ont de fait conquis l‘espace. Le jardin est divisé en deux niveaux : en haut, des formations rocheuses forment une « cascade sèche », tandis que le niveau inférieur, tapissé de mousses, est densément boisé d‘érables du Japon et de bambous. Au centre, un sentier circulaire borde un étang dont la forme rappelle le caractère chinois signifiant « cœur » et qui regroupe plusieurs îlets, ainsi qu’un pont, semblant surgir de nulle part. L’entretien de ces mousses réclame travail et amour : elles ont besoin d’humidité, mais trop d‘eau provoque l‘apparition d’un lichen parfaitement inesthétique. Les moines veillent donc à son entretien, nettoyant ces coussinets naturels à l’aide d‘un petit balai et coupant les branches des arbres qui les assombrissent. Le jardin n’est jamais aussi beau que les jours de pluie, nimbé des brumes d‘humidité qui s’élèvent depuis l‘étang. Le vert est alors éclatant. Les mousses étouffent le bruit des gouttes et le silence profond accentue la sensation de se trouver ici aux confins d‘un monde oublié. Si sa visite vous intéresse, sachez cependant que ce temple-là ne se donne pas au premier venu. Vous devez envoyer une demande par courrier 3 semaines à l’avance, en spécifiant une date et le nombre de participants. Veillez aussi à porter des chaussures plates (les talons abîmant les mousses). Et en outre, on vous demandera de chanter et de méditer (rituel du zazen) avant d‘entrer dans le jardin !

mousse

Categories: tous