roadtrip3

Un road trip de 48000 km

Si vous êtes à la recherche d’un road trip insolite, soyez sûr d’une chose : il n’en existe pas de plus insolite que celui-là. Même les cartes telles que Google Maps ou Mappy se refusent à en tracer l’itinéraire. Pensez donc : 48000 kilomètres d’itinéraire à calculer ! L’autoroute panaméricaine, ou Pan-American Highway, est considérée comme la plus longue artère continue au monde : elle traverse quatorze pays et est plus longue que la circonférence de la Terre. Vu sa longueur, il est évidemment très rare qu’on la fasse dans son intégralité. Mais même n’en faire qu’une partie est déjà une expérience extraordinaire en soi. Il ne s’agit pas exactement d’une voie unique, mais plutôt d’un vaste réseau routier descendant le continent américain. Parcourir cette route mythique, même partiellement, constitue un défi pour nombre de conducteurs.

Le tronçon alaskien de la Pan-American Highway commence à Prudhoe Bay, petit hameau au bord de l’océan Arctique. Au sud de Fairbanks, la route prend le nom d’Alaska Highway (ou « Al-Can », pour les intimes : c’est le diminutif d’Alaska canadien). Le chemin est spectaculaire, surplombé par endroits de glaciers impressionnants. Malgré son nom, cette autoroute ne compte qu’une seule voie dans chaque sens, au revêtement d’ailleurs endommagé par le pergélisol. Le paysage, alternance de forêts denses et de lacs aux eaux turquoise, est totalement sauvage ; il n’est donc pas rare de devoir céder le passage à des ours, des élans ou des caribous… L’Al-Can sillonne le fabuleux Yukon et prend fin à Dawson Creek, en Colombie-Britannique. Depuis cette partie alaskienne jusqu’à la frontière mexicaine, le tracé de la Pan-American Highway n’est pas précisément défini. Traditionnellement, elle passe par Edmonton et traverse les États-Unis via Billings, dans le Montana. Les autoroutes inter-États parcourent le pays et franchissent la frontière mexicaine au niveau de Laredo, au Texas.

Le Mexique a construit et financé son propre tronçon, l’Inter-American Highway, ou Route fédérale 85. Cette route large et bien entretenue serpente le long de la façade est de la Sierra Madre avant de rejoindre Mexico, capitale tentaculaire et bouillonnante. De Mexico, la Route fédérale 190 part vers le sud et traverse l’État d’Oaxaca, où vivent seize peuples indigènes officiellement reconnus. La portion mexicaine de la Panaméricaine prend fin à Ciudad Cuauhtémoc et devient la Central American Highway 1 à la frontière du Guatemala. La capitale du pays, La Ciudad de Guatemala (ou Guatemala), est riche en monuments historiques et abrite notamment les vestiges de l’ancienne cité maya de Kaminaljuyú. Au Salvador, la route croise San Salvador, la capitale, située au pied du volcan éponyme. Elle se poursuit à la pointe du Honduras avant d’atteindre le Nicaragua, où l’on peut admirer l’immense lac Nicaragua ou encore se prélasser quelques jours sur les plages du Pacifique. La Central American Highway 1 longe ensuite les côtes du Costa Rica puis coupe vers l’intérieur en direction de San José, sa capitale, avant de rejoindre le Panama.

La Panaméricaine continue de se dérouler, passant par le pont Centennial, le dernier construit au-dessus du canal de Panama, pour arriver à la capitale, exubérante et multiculturelle. Un peu plus loin, la route s’étiole et se perd dans la jungle au niveau de la petite ville de Yaviza, qui marque le début du bouchon de Darién (Tapón del Darién). Cette zone de forêt dense et de marécages, qui relie l’Amérique centrale à l’Amérique du Sud, est devenue le repaire de trafiquants de drogue et de groupes armés. Là, vous devez prendre le ferry en direction du port de Buenaventura, en Colombie.

Une fois là-bas, la Panaméricaine suit la façade orientale des Andes et passe la frontière équatorienne à Pasto. Cette route de montagne peu entretenue relie les villes importantes du pays à sa capitale, Quito, et mène à Cuenca, ville fondée au XVIe siècle et aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Au Pérou, la Panaméricaine longe la côte, croisant les plages semi-tropicales de Tumbes et Piura. Au Chili, elle suit la Highway 5 et traverse forêts et collines jusqu‘à Santiago. Un tunnel creusé dans la montagne conduit en Argentine et à son éblouissante capitale, Buenos Aires. La dernière portion de route longe la côte atlantique avant d’atteindre la Terre de Feu et Ushuaia, au bout du monde. Le terme d’un voyage qui vous laissera changé à jamais. Le mot road trip n’aura plus jamais la même signification.

Retrouvez pleins d’idées pour votre prochain road trip en suivant le lien.

roadtrip roadtrip2

Categories: tous, voyage insolite Amérique