mine2

Une nuit dans une mine

Difficile de trouver logement plus insolite que celui-ci : les profondeurs d’une mine d’argent. La petite ville de Sahla a été bâtie pour le service de la mine d’argent qui est auprès. Cette mine était autrefois fort riche : elle rend peu à présent. Mais, qu‘importe au voyageur la richesse d’une mine, n’est-ce pas ? Car c’est la beauté des travaux, et l’ingénuité des procédés pour extraire le minerai qui intéressent ici. Et en la matière, je ne crois pas qu’il y ait dans toute l’Europe une seule mine dont les travaux soient plus intéressants que ceux de Sahla ! La profondeur peut être de 900 pieds. Les ouvriers et les curieux descendent les 600 premiers dans un baquet ; beaucoup de voyageurs ont parlé de ce baquet comme d’une chose terrible ; je ne ferai pas de même : jamais voiture ne m’a semblé plus douce. Il est encore 300 pieds plus bas, mais on ne peut y arriver que par des échelles. En 1800 déjàl le voyageur Jacques de Latocnaye (1767-1523) évoque le déclin de la mine de Sala qui cessera son activité en 19084 Sa profondeur (300 mètres), ses 20 kilomètres de galeries, parfois assez larges pour permettre le passage des chevaux, témoignent du travail de milliers d’ouvriers qui, dès le XVe siècle, ont creusé et extrait le minerai d’argent. Aujourd’hui, les galeries tortueuses et ses lacs souterrains se visitent : on peut même y dormir ! Une chambre a en effet été aménagée au bout d’une galerie. à même la pierre brune. Le confort y est sommaire, mais l’expérience inoubliable : un lit double, deux fauteuils, un guéridon, des bougies, un panier-repas remis par le guide… et quelques milliards de tonnes de roche en guise de toit. Tous les ingrédients sont réunis pour une nuit particulière au cœur d’une rude mémoire industrielle…

Categories: voyage insolite Europe