senanque

Une retraite chez les moines

Ce n’est certes pas le genre de séjour auquel on pense aussitôt lorsqu’on pense à ses prochaines vacances. Pourtant, si vous êtes en quête d’expériences insolites, de calme et de solitude, vous devriez vraiment songer sérieusement à celui que nous proposons aujourd’hui ! Une petite communauté cistercienne de six moines vit dans l’abbaye de Sénanque. Appelés « moines blancs », ils respectent la règle de saint Benoît, édictée au VIe siècle : une vie simple à l’écart du monde, vouée à la pauvreté, à la méditation et au travail manuel. Et ils accueillent des retraitants (8 jours au maximum) qui peuvnet suivre pas-à-pas leur quotidien rythmé par les longues prières qui les réunissent sept fois par jour à partir de 4 heures 30 du matin (le lever étant à 4 heures 10, au passage). Les offices sont entrecoupés de réflexion et de lectures solitaires, ces nourritures spirituelles constituant une part fondamentale du temps monastique. Les religieux consacrent tout de même 5 heures au travail — entretien du potager, confection du pain. Et une encore à la récolte du miel et à celle de la lavande, produits qu’ils vendent dans leur boutique, ainsi que les brochures qu’ils publient. Les retraitants partagent également les deux repas quotidiens des moines, pris en silence, tandis que l’un d’eux lit les textes sacrés. Les visiteurs sont encouragés à faire de longues marches dans la montagne voisine, une activité parfaitement propice à la méditation et à la vie spirituelle qu’affectionnent leurs hôtes. Élevée aux XIIe et XIVe siècles dans la solitude d’un étroit vallon, cernée de champs de lavandin, baignée de lumière, Sénanque est la parfaite illustration de l’idéal cistercien, avec ses volumes simples et harmonieux, et son décor discret, limité aux chapiteaux du cloître, ses toits de lauze s’étageant, dominés par le clocher. Une merveille de sérénité que l’on a bien du mal à quitter au terme des huit jours passés sur place, et ce même en dépit des horaires de lever inhumains…

senanque

Categories: tous, voyage insolite Europe