hutong2

Arpenter les hutongs de Pékin

Beaucoup prétendent connaître Pékin parce qu’ils se sont photographiés devant la Cité interdite, ont fait un selfie sur la place Tian’anmen, avant de se faire prendre en photo sur un tronçon touristique de la Grande Muraille. Mais en réalité, on ne peut connaître le vrai Pékin sans s’écarter des grandes artères pour se perdre dans le dédale de ses ruelles : les hutongs. A l’origine, les Mongols fondèrent Pékin au XIIIe siècle. Ils aménagèrent un plan en damier aux rues. En 1403, Pékin obtint le statut de capitale et la dynastie chinoise Ming conserva ce plan. Mais au fil des siècles, un dédale d’allées tortueuses, les hutongs (un mot d’origine mongole), s’enchâssa progressivement entre les artères perpendiculaires. Un réseau si complexe que les cartes modernes peinent à les recenser. Si les guides et plans achetés sur place sont utiles pour se repérer dans les artères principales (une fois sorti du lacis des hutongs), leur descriptif des hutongs reste succinct (pour ne pas dire fictif). La meilleure façon d’explorer ces allées labyrinthiques (et d’éviter de s’y perdre), c’est donc de toujours tourner du même côté et de s’attendre à tout. Car le spectacle est partout présent. Il y a dans les hutongs peu de voitures, comparé au nombre de bicyclettes. Des petits lions de pierre montent la garde au pied des portes. Des linteaux sculptés et des toits couverts de tuiles anciennes donnent une idée de l’âge avancé des maisons. Des murs ont été abattus pour transformer des pièces en échoppes. Une couturière se penche sur l’ourlet d’une robe de mariée. Une jeune femme vêtue d’une robe traditionnelle fendue, perchée sur des talons vertigineux, attend à l’entrée d’un « salon de coiffure ». Non loin de là, une vieille femme patiente aux côtés de son pèse-personne parlant. Des paniers-vapeur en bambou s’empilent sur un microscopique feu de charbon de bois, promesse de savoureux raviolis vendus à un prix dérisoire. Voilà le vrai Pékin. Et depuis peu, de petits hôtels ouvrent leurs portes dans les hutongs, ce qui permet d’être au plus proche du quotidien des habitants. Une expérience insolite et inoubliable !

hutong hutong2

Categories: Voyage insolite Asie