voyage

Découvrir Mittenwald en Bavière

La bavière, au sud-est de l’Allemagne, regorge de petits villages traditionnels, et l’un deux, Mittenwald, est l’un des plus beaux villages du monde. Mittenwald se situe à moins de 20 kilomètres de Garmisch-Partenkirchen et pourtant, deux siècles semblent séparer les deux cités. Mittenwald est un village de 8ooo âmes, réfugié sur les pentes des Alpes bavaroises, à 900 mètres d’altitude, près de la frontière autrichienne et du col du Brenner. Il s’étire dans une vallée d’un vert coruscant à l’ombre du Karwendel, la montagne la plus «alpine›› d’Allemagne, qui, l’hiver, se mue en station de ski huppée, avec son téléphérique partant directement du village pour emporter les skieurs à plus de 2200 mètres d’altitude, sur l’une des plus belles et des plus longues pistes des Alpes. Mittenwald ne vit pourtant pas uniquement au rythme du tourisme et des résidences secondaires, mais à celui des traditions et des coutumes locales.

voyage-insolite-1

Si cette authenticité profite au tourisme, tant mieux. De toute Façon, le village surprenait déjà ses visiteurs à l’époque de Goethe, qui, en 1786, le définit de «livre illustré vivant››. Le poète et voyageur évoquait ainsi les fresques en plein air (Lüftmalereien du 18ème siècle), aux coloris toujours éclatants, qui racontent sur les façades des maisons des scènes de l’histoire religieuse (murs de la Sparkasse, la banque), mais aussi des évocations profanes (sur la vieille auberge Zur Post ou l’auberge Alpenrose). L’église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, de style baroque, édifiée au milieu du XVIIIe siècle, à, elle aussi, suivi le mouvement, puisque le célèbre peintre d’églises Matthäus Günther y a réalisé une œuvre splendide sur les voûtes, le maître-autel et le clocher. On retrouve l’activité communautaire à lvlittenwald dans son fort attachement au folklore local. Une association, la Gebirgstrachtenverein, joue un rôle très actif dans la sauvegarde des coutumes traditionnelles, de la musique et des danses, les Schuhplaztter, organisant, tous les 15 jours, avec ou sans touristes, des soirées folkloriques très courues par les villageois.

voyage

La compagnie théâtrale Mittenwalder Bauerntheater, fondée en 1870, apporte son écot à l’œuvre collective, chaque dimanche, en mettant en scène des pièces populaires en bavarois et en programmant chaque année des rendez-vous traditionnels en tête desquels figurent le carnaval qui, depuis des siècles, déverse dans les rues des personnages aux masques de bois sculptés, des Jazckschutzen qui lancent en l’air le «spectre de l’hiver››, aux dompteurs d’ours, symboles du froid. Ou le «marché de Bolzano›› qui attire à Mittenwald artisans, marchands et artistes de rue et qui se tient à présent tous les cinq ans. L’activité traditionnelle la plus riche de Mittenwald, celle qui lui a valu son renom dans l’Europe entière, est la lutherie. Elle date de la deuxième moitié du 17ème siècle, quand Matthias Klotz émigra à Crémone où il apprit l’art de facteur de violons, qu’il introduisit ensuite dans le pays. Plus de 200 instruments – de lui ou de ses élèves – sont aujourd’hui exposés dans un nouveau musée aménagé dans l’une des plus belles demeures de la bourgade, le Geigenbaumuseum, Ballehausgasse. Le lieu expose aussi la reconstitution de l’atelier de Klotz, des masques de bois du carnaval et une grande crèche. Une statue de Matthias Klotz trône face à l’église. Pour en savoir plus : http://www.alpenwelt-karwendel.de/mittenwald

Categories: tous, voyage insolite Europe